Appel à Candidatures Pour La Sélection De Partenaires-Pays Au Burkina Faso Et Au Ghana

Date de publication : 02 Octobre 2020

Date limite pour toute question : 15 Octobre 2020 – 17h00, heure du Cameroun (TU+1)

Date de clôture : 22 Octobre 2020

Heure de clôture : 17h00, heure du Cameroun (TU+1)

Objet : Opportunité de partenariat pour le Burkina Faso et le Ghana

Titre du projet : “Entrepreneuriat social et développement durable en Afrique sub-saharienne. Leçons tirées de l’incubation d’entreprises au Cameroun, au Burkina Faso et au Ghana”

Mesdames / Messieurs,

Le Nkafu Policy Institute de la Denis & Lenora Foretia Foundation – Cameroun, recherche des candidatures pour un accord de partenariat auprès d’entités qualifiées au Burkina Faso et au Ghana pour la mise en œuvre du projet “Entrepreneuriat social pour le développement durable en Afrique subsaharienne“. Ce projet de deux ans est financé par le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI). L’éligibilité à cette bourse n’est pas limitée.

Le Nkafu Policy Institute s’associera avec le candidat qui répondra le mieux aux objectifs de cette opportunité sur la base des critères d’évaluation décrits dans le présent appel. Les parties éligibles intéressées sont encouragées à lire attentivement le présent appel pour comprendre le type de partenaires recherchés, les conditions de soumission des candidatures et le processus de sélection. Pour être éligibles, les partenaires potentiels devront fournir toutes les informations requises. Les propositions doivent être soumises en anglais ou en français.

Vous voudrez bien adresser vos questions au point de contact indiqué ci-dessous. La date limite pour toute question est indiquée ci-dessus. Les réponses aux questions reçues avant la date limite seront publiées sur nkafu.org. Tous les frais induits par la préparation et la soumission d’une proposition sont à la charge du demandeur.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à ce projet.

Respectueusement,

Louis-Marie Kakdeu, PhD
Project Leader


Download the Full Call For Application Pdf Version

À propos du Nkafu Policy Institute

Le Nkafu Policy Institute est un think tank logé à la Denis and Lenora Foretia Foundation qui travaille à catalyser la transformation des pays africains en se concentrant sur l’entrepreneuriat social, la science, la technologie, la santé et la mise en œuvre de politiques de développement à même de créer des opportunités économiques pour tous. Le Nkafu Policy Institute est un centre de recherche africain de premier plan dont la mission est de faire, en toute indépendance, des recommandations politiques approfondies et perspicaces qui permettront à tous les Africains de prospérer dans des économies libres, équitables, démocratiques et durables. L’Institut fait la promotion de politiques qui renforcent le secteur privé et a créé un Small Business and Entrepreneurship Center à travers lequel il fait la promotion de l’entrepreneuriat.

Le Nkafu Policy Institute met en œuvre un projet de deux (2) ans, financé par le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI)  intitulée “L’entrepreneuriat social pour le développement durable en Afrique subsaharienne. Leçons apprises des incubateurs d’entreprises au Cameroun, au Burkina Faso et au Ghana”, et recherche des organisations partenaires au Burkina Faso et au Ghana afin de mener des activités dans ces pays.

Le  Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI)  est une organisation canadienne ayant pour mandat « d’entreprendre, d’encourager, de soutenir et de mener des recherches sur les problèmes des régions en développement dans le monde et sur les moyens d’appliquer et d’adapter les connaissances scientifiques, techniques et autres, au progrès économique et social de ces régions ». Pour ce faire, l’organe travaille en collaboration avec des partenaires en finançant des projets qui prévoient comme activité éligible l’octroi d’une subvention à des tiers, comme moyen d’atteindre ses propres objectifs.

À propos du projet

Les incubateurs d’entreprises fournissent le soutien structurel qui permet aux nouvelles entreprises de se développer et de devenir financièrement indépendantes, ce qui renforce le secteur privé et propulse une économie. Au cours de la dernière décennie, l’Afrique subsaharienne a connu une prolifération d’incubateurs d’entreprises, et on espère qu’elles joueront un rôle clé dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, notamment en ce qui concerne l’égalité des genres et la promotion d’une croissance économique durable et inclusive. Pourtant, l’efficacité et l’impact de ces incubateurs restent largement inexplorés. De même, leur rôle dans l’accélération de la transformation économique de l’Afrique semble difficile à établir. Cette étude sera réalisée dans cette phase exploratoire dans trois (3) pays d’Afrique subsaharienne ayant des dynamiques économiques spécifiques. Les pays sélectionnés sont les suivants : le Burkina Faso, le Cameroun et le Ghana. Le budget estimé pour chaque pays (Burkina Faso et Ghana) est de 60 000 dollars (US) chacun, avec un délai de mise en œuvre de vingt-deux (22) mois.

Objectifs de la recherche

L’objectif général de la recherche est de cartographier les pratiques d’incubation d’entreprises dans certains pays d’Afrique subsaharienne et de voir comment elles contribuent à la réalisation des ODD 5, 8 et 9.

Il est extrêmement important d’élucider la relation entre le succès des incubateurs d’entreprises et l’écosystème du pays pour la “science et l’innovation”. On peut penser que l’innovation et les systèmes scientifiques comportent quatre composantes principales : (i) un programme scientifique sur l’innovation au niveau ministériel dans un pays ; (ii) une stratégie de diffusion des technologies à la lumière de la recherche et du développement ; (iii) un parc industriel à vocation scientifique pour la commercialisation technologique ; (iv) l’engagement d’experts et le renforcement des capacités des entrepreneurs et des innovateurs.

Ce projet cherche donc à mieux comprendre les conditions initiales des incubateurs d’entreprises dans les pays pilotes, la relation avec l’écosystème de la science et de l’innovation dans le pays, et comment les partenaires au développement peuvent s’engager pour un impact plus important et durable.

Plus précisément, ce projet se penchera sur :

  • La connexion de l’incubation à l’écosystème pour l’innovation et la science : Dans quelle mesure l’environnement de la recherche est-il propice au soutien des innovateurs ? Comment renforcer ces écosystèmes de manière à favoriser l’innovation et le développement durable ? Qui peut faire quoi dans ces écosystèmes ?
  • La relation entre la création d’entreprises et les ODD 5, 8 et 9 : que fait-on, quelles sont les lacunes et que faut-il faire ?
  • Les opportunités et les défis résultant du cadre fiscal et réglementaire national pour réussir l’expansion ;
  • Le processus de mise à l’échelle avec un intérêt particulier pour les facteurs de succès et d’échec et une analyse du rôle des politiques publiques : quels sont les domaines les plus critiques où l’innovation peut faire la différence ?
  • Le succès de l’incubation à l’échelle : généralisation des meilleures pratiques observées dans un pays à un autre.

Objectifs de l’appel à candidatures

Le Nkafu Policy Institute recherche une (1) organisation partenaire au Burkina Faso et une (1) organisation partenaire au Ghana afin de servir de points focaux pour la mise en œuvre du projet de recherche dans ces pays.

Attentes à l’endroit des partenaires-pays

Ce projet s’adresse aux États, aux entreprises, aux investisseurs, aux ONG, aux autorités locales et aux écoles, ainsi qu’aux citoyens locaux. Il a besoin de structures/personnes ressources pour assurer les relations publiques, la collecte et l’analyse des données, et l’organisation d’événements de recherche comme des ateliers. Les activités du projet comprennent :

  1. Une revue de la littérature sur l’incubation d’entreprises en Afrique subsaharienne (à livrer : un plan méthodologique détaillé) ;
  2. L’organisation d’un atelier de lancement : présentation du projet de recherche aux partenaires et discussion du plan de mise en œuvre sur le terrain (à livrer : un rapport de démarrage) ;
  3. Le lancement officiel de la recherche dans différents pays (à livrer : un rapport de lancement) ;
  4. Le suivi de la recherche par pays (à livrer : un rapport de suivi) ;
  5. Le débriefing / la restitution des résultats par pays : chaque pays partenaire présente ses résultats à l’équipe de coordination et en discute (à livrer : un rapport préliminaire sur le pays) ;
  6. L’organisation d’un panel de discussion par pays avec d’autres experts et acteurs de l’incubation d’entreprises (à livrer : un rapport final par pays) ;
  7. L’organisation d’un symposium international pour discuter des résultats des rapports nationaux combinés avec des experts et des acteurs d’autres pays d’Afrique subsaharienne (à livrer : un rapport général préliminaire) ;
  8. L’évaluationfinale du projet au niveau national : un consultant externe est engagé pour évaluer la mise en œuvre du projet dans les différents pays.

Notre approche de la mise en œuvre du projet

Le Nkafu Policy Institute a l’intention de travailler au niveau national avec des partenaires et des institutions de recherche solides afin de collecter et de traiter les informations. L’équipe de coordination lance cet appel ouvert afin de sélectionner une organisation partenaire dans chaque pays (une au Burkina Faso et une au Ghana). Un accord de partenariat sera ensuite signé avec cette organisation nationale, avec une liste de spécifications. Le pays partenaire travaillera avec l’équipe de coordination centrale pour concevoir une enquête destinée aux entrepreneurs et aux principales cibles des incubateurs d’entreprises et sera chargé d’administrer l’enquête en partenariat avec les principaux laboratoires et espaces de travail des entrepreneurs afin de mieux comprendre leur perception sur les incubateurs d’entreprises. L’enquête examinera les organisations faisant actuellement partie des incubateurs d’entreprises ou de leur réseau d’anciens élèves afin de comprendre l’impact financier, économique et social des incubateurs d’entreprises respectifs. Elles devront remplir les cinq (5) objectifs de recherche déterminés dans les objectifs spécifiques de ce projet de recherche.

Des visites de pays seront organisées par l’équipe de coordination afin d’assurer le lancement effectif de la recherche, le suivi et la restitution des résultats. Au niveau de chaque pays, un panel national sera organisé avant la rédaction du rapport national final afin de discuter des résultats du pays avec les parties prenantes et un large éventail d’experts ayant une connaissance approfondie de l’économie du pays. L’équipe de coordination combinera les résultats de tous les pays et organisera un symposium international afin de discuter des résultats avec des experts internationaux d’autres pays d’Afrique subsaharienne. Les résultats seront discutés et formalisés avec les parties prenantes et seront ensuite présentés à la fin au CRDI.

Considérations éthiques

Afin de contrôler et de sécuriser la propriété des données, le Nkafu Policy Institute veillera à ce que :

  • Les auteurs des données primaires, secondaires et tertiaires soient cités ;
  • Les données soient mises à la disposition de tous ;
  • Lesdonnées brutes que nous recueillerons seront remises au CRDI pour leur base de données.

Les partenaires-pays devront également coordonner les activités d’inspection et de suivi du pays lorsque les partenaires étrangers effectueront des visites pendant tout le temps nécessaire à la bonne exécution du projet.

Qui peut postuler ?

Cet appel est ouvert uniquement aux organisations, associations, centres de recherche ou groupes de réflexion légalement enregistrés et basés au Burkina Faso et au Ghana.

Comment postuler ?

Tous les candidats doivent utiliser le formulaire de candidature en ligne pour soumettre les documents suivants :

  • Une lettre de motivation ;
  • Les documents administratifs (justification de l’existence légale) ;
  • Des documents attestant de la solidité et de la stabilité financières (états financiers des deux dernières années ou rapports d’audit des deux dernières années, ou les deux) ;
  • Des Curriculum Vitae d’au moins trois (3) membres de l’équipe démontrant leur expertise ;
  • Une liste des projets en cours ou antérieurs exécutés avec succès, références à l’appui.

Pour tout renseignement, vous pouvez vous adresser à Wun Joshua Mbanfu, Assistant de projet, [email protected] avec copie à :

Calendrier de candidature

Date limite de soumission : 22 Octobre 2020, 17h00 heure du Cameroun (TU+1).

Download the Full Call For Application Pdf Version

ACTIVITÉDATE
Publication de l’appel à candidature2 Octobre 2020
Date limite de soumission en ligne22 Octobre 2020
Avis d’attribution aux candidats sélectionnés (et début, le cas échéant, des diligences nécessaires)1er Novembre 2020
Signature de la convention de subvention avec les candidats sélectionnés10 Novembre 2020

Langue

Les candidatures peuvent être soumises en anglais ou en français. La maîtrise des deux langues sera un atout.

Critères d’évaluation

Une copie de l’enregistrement/des documents juridiques (preuve de l’enregistrement approprié, par exemple en tant qu’organisation à but non lucratif)

  • 40% : Viabilité financière et capacité opérationnelle du demandeur :
    • Rapports financiers des deux dernières années ou rapports d’audit des deux dernières années, ou les deux ;
    • Projets ou activités antérieurs pertinents ;
    • Ampleur et portée des opérations dans le pays.
  • 40% : Capacité technique de l’équipe à mettre en œuvre le projet proposé :
    • Curriculum Vitae d’au moins trois (3) experts en la matière ou du personnel de recherche ;
    • Publications ou réalisations pertinentes ;
    • Expérience du candidat dans le processus de demande de permis de recherche dans le pays.
  • 20% : Expérience du candidat dans le secteur de l’entrepreneuriat social et de l’innovation.

Pour tout renseignement, bien vouloir contacter les adresses ci-dessus.

Download the Full Call For Application Pdf Version

NOUS NE RECEVONS PLUS DE CANDIDATURE !